Préserver la création

Le Gras

Type de document
Livre
Langue
Français
Auteur
Le Gras
Résumé / Abstract
$a Lorsque j'entrais en école préparatoire d'art après mon bac, la première question que nous demanda mon professeur me fit directement comprendre dans quoi je m'engageais. « Voulez-vous changer le monde ? » nous interrogea-t-il. Ma première réaction fut d'être très gênée et de me dire « quelle prétention ! ». Je ne mesurais pas encore la pertinence de sa question. Vouloir créer nécessite l'ambition d'apporter une vision personnelle à une cause qui suscite notre intérêt. C'est l'envie d'avoir quelque chose à dire, d'apporter une contribution à l'histoire qui nous pousse à prendre la parole. J'ai toujours évolué dans un milieu très artistique qui n'a cessé de nourrir ma créativité. C'est pourquoi je suis très attachée à l'importance de préserver des instants de beauté qui permettent de s'évader du quotidien et de se bâtir une vie fantasmée. Une création est l'accomplissement d'une réflexion, d'un vécu. Cette démarche me semble devoir se faire naturellement selon nos opinions, nos goûts, notre façon de percevoir la vie. Il s'agit d'apporter quelque chose de supplémentaire au monde. De cette manière, un artiste doit être attentif à tout ce qui l'entoure. Il a besoin d'emmagasiner beaucoup d'informations et d'images. Il ressent le besoin constant de se nourrir des éléments de son quotidien, de voir toujours plus de choses. Ainsi il stocke à l'intérieur de lui-même des émotions qui enrichissent sa personnalité et qui lui permettent de faire évoluer sa création. Un créateur sait voir des choses que d'autres ne peuvent voir, il est en constante écoute et peut s'émerveiller pour tout. Son rôle n'est-il pas de nous aider à voir le monde ? Pour cela, il doit avant tout se connaître, avoir une personnalité bien construite qui lui permet d'avoir un travail singulier. Une démarche de création est donc souvent le résultat d'un besoin de s'exprimer sur une situation, un état actuel et d'éveiller des consciences. Elle se construit à partir de cet acte ainsi que de la personnalité de l'artiste. On s'aperçoit qu'un créateur a souvent besoin de regrouper ses sources d'inspirations autour de lui : cela peut être des livres, des œuvres d'art, de la musique ou encore des choses trouvées lors de voyages. Tout est sujet à nourrir la création et est propre à chacun. De cette façon, la démarche de création est un processus fragile, qu'il faut manipuler avec soin afin de conserver jusqu'au bout, l'essence même de la vision. Mondrian parlait ainsi de « l'étincelle qui fait naître l'élan créateur ». Pourtant, les obstacles sont souvent nombreux lorsqu'il s'agit de créer : cahier des charges, commandes précises, matériaux, financement ... L'artiste doit tenir compte des contraintes et mener à bien sa démarche en surpassant ses limites. Je me questionne ainsi sur la façon dont nous devons préserver les moments de création ; et plus particulièrement dans le domaine de la mode rattachée à une démarche économique. À travers différents artistes qui me semblent essentiels, car ils ont contribué à écrire l'Histoire de l'humanité ; je tenterai de démontrer comment la création est un acte indispensable à la civilisation. Je tacherai alors de soumettre des propositions de « sauvegarde » de cet « élan créateur » en présentant les solutions déjà mises en place par certains révolutionnaires de la mode puis pour finir, je tenterai moi-même d'en imaginer à partir de mes intuitions et de mes envies.

puce  Accés à la notice sur le site Ensad

  Liste complète des notices publiques Ensad