Alain Bergala

Type de document
Ressources en ligne
Langue
Français
Auteur
Résumé / Abstract
$a Cinéaste prolifique, artiste engagé, Pier Paolo Pasolini fut aussi poète, philosophe, linguiste, romancier, dramaturge, chroniqueur virulent, acteur occasionnel, peintre intimiste. Véritable choc émotionnel et esthétique, la découverte de Rome par le jeune Pasolini en 1950 a été fondatrice de toute son ½uvre. Il y devient une figure artistique et intellectuelle de premier plan, adulé autant que contesté. Pour le futur cinéaste, c'est la découverte des borgate, faubourgs aux allures de bidonvilles, symboles de la relégation du sous-prolétariat à la périphérie par le pouvoir, qui irrigueront ses premiers films : Accatone, Mamma Roma, Des oiseaux, petits et gros. C'est à partir des transformations de cette ville qu'il a tant aimée qu'il analysera les mutations de la société italienne des années 1960-70. Pasolini ne s'est pas contenté de mettre Rome et ses habitants au c½ur de son ½uvre. Il a crée un nouveau mythe, par la littérature et le cinéma. L'exposition propose un parcours chronologique de cette relation très forte à la ville, à travers des photographies, archives, extraits de films, peintures et dessins réalisés par Pasolini lui-même ainsi que des ½uvres d'artistes italiens des années 1960-70 dont il aimait le travail. Une conférence d'Alain Bergala, écrivain et historien du cinéma, et co-commissaire de l'exposition Pasolini Roma (Cinémathèque française jusqu'au 26 janvier 2014). Il a également contribué au catalogue de l'exposition
Editeur
Ecole nationale supérieure des arts décoratifs

puce  Accés à la notice sur le site Ensad

  Liste complète des notices publiques Ensad