vidéo dans le spectacle vivant

Bellemère

Type de document
Livre
Langue
Français
Auteur
Bellemère
Résumé / Abstract
$a Dans quelle mesure vidéo et spectacle vivant peuvent-ils coexister sans se nuire ? Comment la vidéo peut-elle participer au geste créatif de l’artiste sans lui faire perdre de sa pertinence ?Depuis un siècle, l'image cinématographique s'est invitée sur scène. Dès la fin des années 60, les artistes s'emparent de la vidéo, non seulement outil mais surtout concept artistique bouleversant l'espace scénique. Des nouvelles formes d'écriture apparaissent, soit à l'intérieur de textes contemporains soit dans la conception du spectacle. Les scénographes vidéastes profitent des nouvelles perspectives de mise en scène qui leur sont offertes : ils emploient différents types d'écran, ils se servent du double du performeur, ils usent du direct. Ils favorisent la perte des repères spatio-temporels des spectateurs, le renforcement de leurs sollicitations sensorielles, leur impression d'authenticité. Car pour un dialogue fécond avec le spectacle vivant, la vidéo doit aiguiser le regard du public et servir le propos de l'auteur. Elle ne peut se contenter de fasciner et de manipuler si elle veut mériter sa place sur scène. Le spectateur, à la fois percevant et perçu, est pris dans un flux de sensations dont le vidéaste scénographe doit tenir compte. Un schéma de ces flux de ressentis et d'énergie qui circulent entre spectateur et spectacle vivant permet de comprendre comment un spectacle augmenté peut être réussi ou raté.

puce  Accés à la notice sur le site Ensad

  Liste complète des notices publiques Ensad