"E" motio, un habitat d'émotion

Goalo

Type de document
Livre
Langue
français
Auteur
Goalo
Résumé / Abstract
$a Ma démarche dans la constitution du mémoire, consistera, en premier lieu, à tenter de comprendre ce qu’est habiter au sens empirique du terme, à travers la notion de phénoménologie de l’habitat et de la notion de «territoire subjectif de l’être». Puis de retracer brièvement l’histoire de l’habitat, l’émergence de la manière Moderne d’habiter dans un contexte sociologique, social et économique fort, qui subsiste dans certains modèles d’habitation jusqu’à aujourd’hui. Ce modèle d’habiter encore présent devient «immobile», figé voire obsolète accueillant difficilement les évolutions sociales, technologiques et économiques contemporaines. Cependant, ce paradoxe m’amène à constater un nouveau paradigme de l’habitat, soit la notion de mobilité (flux). Au sein de l’ère de la Surmodernité, nous y verrons comment le temps devient la mesure de tout et se trouve «éclaté». Comment la définition d’espace oscille entre lieu et non-lieu vers la notion de nomadisme puis la place et le statut de l’individu sursollicité par les flux mais restant insoumis, faisant preuve de flexibilité à travers sa tentative de libération par une réappropriation des modes d’habiter; finalement toujours en écho à l’idée de «territoire subjectif de l’être». Il s’agira donc dans cette troisième partie de présenter le contexte socio-économique actuel voyant naître une société « mosaïque », dont la diversité est amplifiée par le séquencement des cycles de vie. Enfin, c’est pourquoi, il me semble important d’appréhender l’habitat comme organisme mouvant et vivant, mettant en valeur des temps de vie et ce à travers une architecture mouvante et un design modulaire, tributaire du statut fluctuant de l’individu contemporain vers une conception évolutive qui permettrait d’accueillir avec souplesse son mode de vie du moment.

puce  Accés à la notice sur le site Ensad

  Liste complète des notices publiques Ensad