Slips et collants

Decarsin

Type de document
Livre
Langue
français
Auteur
Decarsin
Résumé / Abstract
$a Le super héros célèbre le corps fantastique, un corps de splendeur, de séduction, repoussant les limites de notre nature. Il représente par essence le superlatif et présente une vision hyperbolique du corps humain. En enfilant son costume le super héros prend toute sa mesure. Son costume lui donne le pouvoir de devenir autre, de se surpasser, de changer de forme et d échapper au banal, au mortel et à l utilitaire. Comme Spiderman nous rêvons d endosser le collant, la peau secrète, qui nous fera passer d un jeune gringalet à un être capable de sauver le monde et de surpasser la génétique. Nous rêvons de l arsenal de Batman pour nous extraire de notre condition de simple mortel, et devenir super héros. Le costume de super héros nous permet d incarner ce fantasme de puissance et de devenir le sujet de nos rêves les plus fous. C est lui qui modèle le corps et l apparence de nos surhommes et c est en le portant, en l enfilant, que nous trouvons un moyen d incarner ce fantasme, de prendre la forme de Superman, de se mettre dans la peau de Catwoman. Quoi de plus naturel alors que cette pression pour accéder, par le biais du cinéma, de la mode ou du cosplay, au costume parfait, à une réplique de ce qui n existe pas, ou du moins à ce qui n existe qu en rêve de papier ? Car dans ses comics, le super héros est une silhouette coloriée, dessinée. Son costume n est pas en tissu, en métal ou en cuir, il est fait de couleur, d encre et de papier. Il n est pas le croquis d un costume qui attend d être drapé sur le corps, il est un dessin, une réplique sans original. Pour créer et porter son costume nous sommes donc obliger de traduire, repenser son costume pour le matérialiser et le faire entrer dans les lois de la matière. C est ce que nous explorerons dans ce mémoire. Comment des hommes peuvent-ils confectionner les costumes des surhommes. Quelles sont les différentes tentatives, les différents choix, les succès et les échecs, les limites aussi, de quantités d adaptations de ce fantasme de papier en un vêtement endossable par un corps vulnérable et humain. Comment peut-on réaliser un vêtement à partir d un rêve de papier ? Comment créer un vêtement pour un corps quand notre modèle n est pas fait pour lui ?
Editeur
[éditeur inconnu]

puce  Accés à la notice sur le site Ensad

  Liste complète des notices publiques Ensad