corps de l'écrivain

Blanc-Penther

Type de document
Livre
Langue
français
Auteur
Blanc-Penther
Résumé / Abstract
$a La question du corps de l'écrivain se pose non dans un souci de répondre à une problématique dualiste de l'esprit qui dépendrait du corps où du corps dépendant de l'esprit, mais dans le but d'interroger la parole de l'écrivain. Non pour le « dit » mais pour le « dire ». C'est-à-dire pour appréhender la question de l'écriture d'abord comme un acte. La pensée devient alors une expérience, mais depuis quel espace se performe-t-elle? Le psychanalyste Pierre Fedida écrivait : « le corps est toujours littéralement bouleversé par la 'besogne des mots' ».Qu'en est-il de ce corps quand il en invente cent autres, que les mots changent de corporalité pour prendre la matière de l'image, et enfin que deviennent ces images une fois qu'elles prennent leur autonomie face au récit ? L'écriture est étudiée comme étant un entre deux : de la pensée informe vers l'attribution d'un mot, d'un corps vers cent autres, d'une pensée jusqu'à une sensation, l'écriture est une traverse, un chemin entre la mémoire et la création, entre la parole et l'image. Il ne s'agira donc pas d'avancer mais de traverser. Le texte prend plusieurs formes, des parties théoriques, des textes libres et de la fiction. Il ne faudra pas s'étonner non plus du tutoiement du lecteur, ni de la séquence plus « lyrique », car il m'a semblé bon de laisser parfois l'écriture aller là où elle le voulait.

puce  Accés à la notice sur le site Ensad

  Liste complète des notices publiques Ensad