poème figuré

Debailly

Type de document
Livre
Langue
français
Auteur
Debailly
Résumé / Abstract
$a «Et moi aussi je suis peintre ! » Le poème figuré, le nouvel espace de la lecture. Depuis l’aube de l’écriture, l’homme n’a cessé de jouer avec la composition, la mise en page des phrases qu’il écrivait. D’abord méprisé, assimilé à des jeux indignes, le poème figuré a été une tentative sans cesse renouvelée de re-penser la lecture à travers l’espace qui s’offrait au scripteur. Une opposition fondamentale va structurer toute la poésie figurée : l’opposition entre la lecture temporelle, c’est-à-dire celle que nous avons l’habitude d’opérer, en apprenant à lire de gauche à droite et de haut en bas, et la lecture spatiale, qui fait elle appel à notre culture de l’image, et à un sens presque primitif de la compréhension du sens global de cette image. Comment sont nés ces poèmes et comment ont-ils évolués de la page à l’écran ? comment ce changement de statut du lecteur et de l’auteur dû à la spatialisation de la lecture dans le poème amène une perméabilité entre les différentes sphères artistiques et amène finalement à se demander : aujourd’hui, qu’est-ce qui fait poème, et qui est poète ?

puce  Accés à la notice sur le site Ensad

  Liste complète des notices publiques Ensad