"Scène(s) de l'obscène"

Held

Type de document
Livre
Langue
Français
Auteur
Held
Résumé / Abstract
$a Qu'est-ce que l'obscène? Une image qui fait choque, un acte ou une parole qui heurte notre morale? Une sexualité qui s’expose, une scatologie déplacée, une déclaration perverses ou intime? Quel est ce phénomène qui tout à coup me gêne, face au quel je ne suis plus à ma place, ou qui exhibe ce que je ne devrais pas voir? Nous nous intéresserons à l’obscène en tant qu’il est une émotion subjective qui ne se laisse pas réduire à ce caractère de ressenti personnel. L'obscène a lieux et s'étale dans le même temps qu'il déborde une scène. Nous interrogerons cette notion au travers du prisme de la scène théâtrale, à savoir quel est cette transgression institutionnalisée du théâtre, est-elle précisément de nature obscène? Qu'est ce qui au théâtre déborde la scène et s'attaque brutalement à la réalité du spectateur et quel est ce viol dont l'assistance ne peut se remettre, qu'elle ne peut relativiser et rattacher à la représentation? On glissera de l'obscène en tant que monstration et débord de présence vers une définition politique : le viol a lieu parce que l'obscène se joue d'un rapport réel, relation qui sera dans notre cas particulier celle qu'entretiennent le metteur en scène, l'acteur et le spectateur. L'obscène échappe à toute définition thématique parce qu'il ne s'agit pas d'un thème (comme la sexualité), mais d'un rapport de pouvoir, est obscène celui qui s'impose à l'autre en lui déniant sa subjectivité.

puce  Accés à la notice sur le site Ensad

  Liste complète des notices publiques Ensad